Mieux comprendre la programmation de nos appareils

Les ordinateurs et les smartphones sont des appareils dits programmables. En ce sens, les manipulations d’exploration et de réparation relèvent de la programmation. De ce fait, il serait bénéfique de mieux comprendre le concept de programmation de ces appareils.

Qu’est-ce que la programmation informatique ?

Le Personal Computer (PC) et les téléphones sont des appareils programmables. Le terme « programmable » désigne la possibilité à l’utilisateur d’instruire une série de commandes à l’appareil. Une commande est donc un ensemble d’instructions que l’appareil réalise à la lettre. La commande est aussi connue sous le terme de « programme ». Voici un exemple : « Si l’heure indique 12 : 00, alors éteindre le téléphone, sinon garder le téléphone allumé ». Lorsque le programme est lancé, l’appareil l’exécute.

De ce fait, le fonctionnement de la machine informatique repose sur un programme cohérent et logique. Pour le smartphone, toucher sur l’écran tactile pour lancer une application consiste donc en réalité en un mécanisme de lancement d’instructions. Le programme est inséré dans le hardware grâce à des logiciels particuliers. Par exemple, le site suivant utilise un programme spécial pour réparer des téléphones et PC en panne : www.ipup.fr. Cependant, le langage utilisé pour écrire le programme n’est pas immédiatement compris par la machine. En effet, celle-ci ne comprend qu’un langage formé de 0 et de 1. Les logiciels vont assurer la traduction du langage de programmation en langage de la machine. Cette action s’appelle compilation.

Informatique et électronique

Que se trouve-t-il dans un PC et dans les appareils informatiques ? Ces technologies sont constituées de plusieurs composantes électroniques. Celles-ci sont soudées sur une plaque appelée circuit imprimé. Les composantes sont reliées les unes avec les autres par des conducteurs électriques connus sous le nom de bus. Parmi les composantes les plus importantes figurent le processeur, la mémoire vive, la mémoire morte et le disque dur. Chacun des composantes d’un appareil électronique joue un rôle bien défini par les constructeurs dans son fonctionnement global. Une panne peut alors survenir au moment où une de ces composantes fait défaut. Dans ce cas, il s’agit d’une panne matérielle. Par exemple, l’ordinateur plante lorsque le processeur surchauffe.

Dans l’actualité des nouvelles technologies de l’information, ces composantes électroniques sont généralement des circuits intégrés. Un circuit intégré est une puce électronique reproduisant des fonctions logiques précises. À ces bornes se situe une tension nommée Vcc et une masse. Le passage du courant désigne une présence de tension positive notée 1. L’absence de courant se traduit par une absence de tension notée 0. Les puces sont alors combinées les unes avec les autres pour constituer une suite de nombres composés uniquement de 0 et de 1. La programmation consiste à envoyer un signal numérique à cette architecture électronique. Ce signal numérique est nécessairement constitué d’une suite de nombres composés de 0 et de 1. De ce fait, une panne logicielle peut engendrer une panne de l’appareil. Par exemple, un virus modifie le programme initial de l’appareil informatique. En conséquence, l’appareil fonctionne anormalement.

Le système d’exploitation

Dans les premiers modèle, les PC n’avaient pas encore d’interface graphique. Les informaticiens utilisaient alors une interface de commandes appelée MS-DOS. En conséquence, effectuer une tâche consistait directement à écrire un programme. Dans les temps actuels, les renommées mondiales de la construction des micro-ordinateurs ont mis en place des systèmes d’exploitation à interface graphique. Il en existe trois sortes : la série Windows, la série OS X et la série Linux. Désormais, les programmes se lancent automatiquement par le biais d’une insertion externe. Cette insertion externe est réalisée par le recours à la souris et au clavier. Dans l’univers des appareils mobiles, un tel système existe aussi. Les systèmes d’exploitation permettent une interaction plus facile entre la machine et l’utilisateur. En plus, ils permettent une démocratisation plus rapide des technologies informatiques. En effet, l’utilisation de ces appareils ne requièrt plus un savoir poussé de la programmation. Celle-ci est lancée automatiquement grâce au système d’exploitation, les applications et les logiciels différents.

Flashage et décodage, des moyens de réparation

Les téléphones mobiles actuels sont tous pourvus d’un système d’exploitation. Ce système est installé dans sa mémoire interne appelée ROM. Cependant, un virus peut pénétrer dans le système. Par définition, un virus est un programme. Son action consiste à modifier les instructions existantes dans la mémoire interne. Ainsi existe-t-il différentes sortes de virus dont les ransomwares. Ceux-ci empêchent l’utilisateur légal d’accéder à ses fichiers. Afin d’y parvenir, il doit payer une rançon auprès d’un utilisateur pirate. Quelques fois, les virus bloquent le système d’exploitation. Et d’autres fois, ils endommagent les fichiers. La solution à ces problèmes réside souvent à un nettoyage complet de la mémoire de l’appareil. S’il s’agit de réinstaller le système d’exploitation, la solution s’appelle Flashage. Par contre, le déverrouillage d’un telephone est appelé décodage. La solution consiste donc à reprogrammer l’appareil à partir de logiciels de flashage, de décodage ou de nettoyage.